La Libre: Près de Bonn, manifestation dans une mine de charbon à la veille de la COP climat

Quelque 200 manifestants sont venus dimanche dénoncer l’impact du charbon sur le climat, dans une mine proche de Bonn, l’ex-capitale allemande où s’ouvre lundi la 23e conférence de l’ONU sur les changements climatiques, ont constaté des journalistes de l’AFP.
 
Après une longue marche à travers un no man’s land, les protestataires, vêtus d’une combinaison blanche, se sont postés au bord du gigantesque cratère formé par la mine de lignite à ciel ouvert de Hambach.
 
Sous les yeux des policiers, postés notamment autour d’une excavatrice de plus de 200 m de long (« les plus grandes au monde » souligne le site de la mine), ils ont déployé leurs pancartes « Bienvenue à la COP23 » et « Brûlons les frontières, pas le climat ».
 
« La lignite est l’une des énergies fossiles les plus polluantes », pour l’air comme pour le climat, souligne le mouvement anti-charbon allemand « Ende Gelande », à l’origine de cette action, accompagné pour l’occasion de militants venus d’Océanie.
 
« Sur la scène internationale, politiciens et corporations se présentent comme des sauveurs du climat quand, à quelques km, le climat part littéralement en fumée », dénonce Janna Aljets, porte-parole de la campagne.
 
Située à une cinquantaine de km à l’ouest de Bonn, en Rhénanie du Nord-Westphalie, la mine de lignite visée dimanche appartient au groupe allemand RWE.
 
Selon RWE, la mine, ouverte en 1978, est aujourd’hui profonde de 370 m: le site de 85 km2, dont près de la moitié est exploité, contient au total 2,5 mds de tonnes de lignite allant jusqu’à 450 m de profondeur. Quarante millions de tonnes en sont extraites chaque année.
 
Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), le charbon rejette 45% des émissions mondiales de CO2 liées au secteur énergétique, auxquelles s’ajoutent autres gaz à effet de serre et particules fines.
 
Le monde n’en a jamais brûlé autant depuis le début de la Révolution industrielle. Après avoir atteint 4% par an entre 2000 et 2013, la croissance de la demande mondiale devrait seulement ralentir sur la période 2015-2021, selon les prévisions de l’AIE.
 
Or, selon l’ONU, 80 à 90% des réserves de charbon devront rester sous terre si le monde veut tenir son objectif, fixé par l’accord de Paris, de rester sous 2°C de réchauffement.
 
Source: http://www.lalibre.be/dernieres-depeches/afp/pres-de-bonn-manifestation-dans-une-mine-de-charbon-a-la-veille-de-la-cop-climat-59ff1d7acd707514e897cf79
Publié le 5/11/2017 par AFP

Related Posts

31 Oct
La Libre: Le Climate Express reprend la route

Une caravane de 350 cyclistes s’élancera de Bruxelles ce mercredi pour rappeler aux responsables politiques qu’il est plus que jamais urgent de tenir les engagements pris dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.   La lutte contre le réchauffement climatique, on en parle beaucoup, mais on la met encore trop peu en

31 Oct
RTBF: 350 Belges vont rallier Bonn à vélo pour le climat

Quelque 350 personnes s’élanceront ce mercredi 1er novembre de Bruxelles, pour rejoindre, en vélo, Bonn, en Allemagne, où se déroulera du 6 au 17 novembre la 23e conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23).   Ce périple de 270 kilomètres entre la Belgique et l’Allemagne, ou « vélorution », organisé par l’initiative « Climate Express », vise

05 Déc
Communiqu? de presse marche pour le climat 6/12

Ce dimanche ? Ostende, des milliers de Belges demandent une politique climatique digne de ce nom   Le Climate Express et la Coalition Climat organisent ce dimanche 6 d?cembre une grande manifestation pour le climat ? Ostende. Dimanche pass?, d?j? plus de 6000 personnes sont sorties dans la rue pour le climat mais les politiciens

Comments

Leave a comment