Action EZLN vs FLUXYS

A l’heure de la clôture de la COP23, l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature (EZLN) envahit « sauvagement » les locaux de FLUXYS pour dénoncer la responsabilité des communes dans le réchauffement climatique. Ils exigent que la Belgique se dote rapidement d’un plan national intégré de lutte contre le réchauffement climatique.

 

Vendredi après-midi le 17 novembre, l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature (EZLN), un groupe d’activistes déguisés en animaux, est entré au siège de Fluxys. En dansant, ils ont inondé le hall d’entrée de feuilles mortes et de terreau. Ils ont également suspendu une grande banderole avec pour message : « Ici, votre commune investit dans le réchauffement climatique »

 

Après avoir concentré ses précédentes campagnes contre des multinationales comme Bayer ou Monsanto, l’EZLN prend cette fois-ci les pouvoirs publics pour cible pour dénoncer l’irresponsabilité de la Belgique en matière de politiques énergétique et climatique. En effet, actif dans le transit du gaz naturel, Fluxys est un opérateur majoritairement détenu par des intercommunales[1].

 

Le jour choisi par les activistes concorde avec la clôture de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP 23) qui se tenait à Bonn cette année-ci. « En construisant un nouveau gazoduc, le « Trans-Adriatic Pipeline » (TAP), Fluxys gaspille des moyens publics et fait l’opposé de ce qui a été promis à la COP21 à Paris », souligne la sous-commandante Lapin, porte-parole de l’EZLN. « Fluxys devraient plutôt investir dans les énergies renouvelables au lieu de construire de nouvelles infrastructures pour les énergies fossiles. La Belgique ne peut plus continuer à faire des promesses, une fois par an lors des conférences sur le climat, et le reste de l’année, investir massivement dans les énergies fossiles. Il est urgent que notre pays se dote d’un plan national intégré de lutte contre le réchauffement climatique et qu’il soit juste et ambitieux »[2].

 

Fluxys détient 19% de la structure responsable de la construction du gazoduc TAP qui doit transporter du gaz de l’Azerbaijan en Europe. Le TAP doit être opérationnel en 2020 et son coût est estimé à €4.5 milliards. La nécessité d’un nouveau gazoduc pose question pour plusieurs observateurs. Selon une étude d’E3G[3], la capacité des gazoducs existants en Europe n’est utilisée qu’à moitié. L’importation de gaz en Europe a diminué de 20% depuis 2010 et cette diminution ne fera que se poursuivre si l’Europe atteint ses objectifs en matière de politiques énergétique et climatique. Dans sa « Stratégie Energie 2050[4] », quel que soit le scénario, l’UE prévoit une baisse de la demande en gaz.

 

Pour rappel, L’EZLN est un collectif autonome qui réalise des actions de désobéissance civile depuis 2015 dans le cadre de campagnes pour la justice sociale et environnementale. Neuf de leurs membres viennent de passer au tribunal correctionnel pour une action qu’ils avaient menée contre l’ECPA (European Crop Protection Association), un lobby pro-glyphosate. Leur jugement doit être rendu le 7 décembre.
source: https://www.benborges.xyz/2017/action-ezln-vs-fluxys-action-coup-de-patte-de-lezln

Related Posts

18 Nov
RTBF AUVIO: Plan climat réclamé

0:20 et 08:32 Source: https://www.rtbf.be/auvio/detail_mobilisation-sur-le-climat?id=2278951 Partagé le 18/11/2017 par RTBF Auvio

16 Nov
Climate Express – Communiqué de Presse: #BelgiumActNow: Les citoyens et la société civile se mobilisent à la clôture de la COP23!

En Bref: 16 au 19 novembre: actions décentralisées Le 16, 17 et 18 novembre: masses critiques à Anvers, Gand, Namur, Bruxelles, Louvain

Comments

Leave a comment